z
207_1_CarminaBurana_c_GregoryBatardon_08.jpg
© Gregory Batardon
207_2_CarminaBurana_c_GregoryBatardon_12.jpg
© Gregory Batardon
207_3_CarminaBurana_c_GregoryBatardon_03.jpg
© Gregory Batardon


Ballet du Grand Théâtre de Genève

Carmina Burana


Chorégraphie Claude Brumachon
Musique Carl Orff
Assistant à la chorégraphie Benjamin Lamarche
Costumes « on aura tout vu » , Livia Stoianova et Yassen Samouilov
Lumières  Olivier Tessier
Durée : 60 minutes sans entracte
Le chorégraphe français, Claude Brumachon s'empare de la cantate scénique de Carl Orff et propose sa vision des Carmina Burana tel un acte de foi artistique multidimensionnel avec la volonté de montrer combien le corps est vecteur de virtuosité, de sensations et d'émotions. Créés en 1937 Les Carmina Burana sont puissantes, ensorcelantes et ne laissent jamais indifférents. Elles dépeignent, parfois avec cynisme, l'histoire de l'Humanité : la fortune et la richesse, l'amour, la vie, la chair, le jeu, la luxure... Claude Brumachon en respecte la trame et suggère tour à tour les passions au fil des tableaux. Les costumes sont signés par la maison de couture parisienne « On aura tout vu » qui, après Casse-Noisette en 2014-2015, revient au Grand Théâtre de Genève pour une seconde création.
207_1_CarminaBurana_c_GregoryBatardon_08.jpg
© Gregory Batardon
207_2_CarminaBurana_c_GregoryBatardon_12.jpg
© Gregory Batardon
207_3_CarminaBurana_c_GregoryBatardon_03.jpg
© Gregory Batardon


Au répertoire

La presse en parle

« A la différence d'autres de ses pièces, où la violence et la souffrance étaient prédominantes, avec Carmina Burana, Claude Brumachon nous offre aussi des moments plus apaisés, moins troublants où la danse devient plus lyrique et passionnée, élevée et romantique. C'est ainsi que cette œuvre devient ambivalente, à la fois noire et solaire. Le sujet de Carmina Burana a pu prendre grâce à cette création une dimension plus actuelle : les violences représentées font échos à celle de notre société, leur ouvrant une perspective positive. »
Antonella Poli, Chroniques de danse
 
« Dans les variations infinies de gestes, dans les courses effrénées, dans les changements fréquents de pas, de figures, de pirouettes, les ensembles sont impressionnants d'énergie et d'engagement. »
Jacques Schmitt, ResMusica